Be Burlesque, un Etat d’Esprit

La semaine dernière avait lieu la soirée Be burslesque au Café de Paris rue oberkampf, on pouvait y voir, un show burlesque mis en scène par 4 demoiselles de « toutes tailles confondues », Les Demoiselles du K-Barré… un show animé par un  jeune homme au comique intéressant…

 Les grandes du burlesque y avait été invitées, sauf Dita ! En pleine fashion week, la célèbre pin up devait  avoir un emploi du temps surchargé …
Etait également présente, Soazig Le Bozec, photographe pour le livre BE Burlesque.
Quelques extraits du livre :
« Dyna Dagger, rousse incandescente, petite fille du tsar de Russie, désirait être initiée aux arts militaires pour intégrer l’armée de son aïeul. S’opposant à ce projet, sa famille l’envoie en Europe dans différentes écoles afin qu’elle y apprenne les règles de bienséance et devienne une jeune fille accomplie. Ne se reconnaissant pas dans cette vie, elle s’enfuit en se cachant dans un cirque  et prend le nom de Dyna Dagger… »
C’est à la suite d’un cours d’effeuillage que naîtra la passion pour cet art et pour le burlesque. Ses influences : les années 40, mais récemment elle a décidé de se lancer dans les chorégraphies des années 20-30.
« Millicent Binks, créatrice, styliste et bien sûr effeuilleuse, elle joue de multiples facettes pour toucher nos âmes innocentes. Les spectateurs de ses shows viennent et reviennent jusqu’à plus soif, mais malgré cela leur addiction reste intacte ! » On apprend qu’elle crée ses costumes, qu’elle  a adoré se produire sur la scène du Casino de Paris pour la Gentry de Paris burlesque Revue avec Dita Von Teese.
Vous retrouverez aussi  Juliette Dragon, le célèbre professeur d’effeuillage :
photo extraite de .fsens.com
Les femmes ne sont pas les seules à aimer le burlesque et à le jouer. Ainsi en est-il de Brian Scott bagley.
« Il est le premier boylesque parisien. Fan de Joséphine baker, de rythmes endiablés et de danse, il possède une énergie fantastique. Sur  scène, il se métamorphose et son public lui doit de grands frissons. »
C’est à son arrivée à Paris, que Brian, originaire du Maryland, travaille en tant que chorégraphe sur la pièce « A la recherche de Joséphine Baker » et  rencontre ainsi Lalla morte et Gentry.
Quelques idées pour shopper burlesque.
Robe bustier Manoush, 127€ au lieu de 655€ sur Brandalley.
Ceinture noeud blanc, Claudie Pierlot nouvelle collection, 85€ sur Place des tendances.
Lady Dragon par Melissa de  167 €, sur Asos.
Publicités

1 commentaire

Classé dans AAAAAhhhhhh, CuLtuRe, Event, Les madames, Mode

Une réponse à “Be Burlesque, un Etat d’Esprit

  1. « Millicent Binks, créatrice, styliste et bien sûr effeuilleuse, elle joue de multiples facettes pour toucher nos âmes innocentes. Les spectateurs de ses shows viennent et reviennent jusqu’à plus soif, mais malgré cela leur addiction reste intacte ! » On apprend qu’elle crée ses costumes, qu’elle a adoré se produire sur la scène du Casino de Paris pour la Gentry de Paris burlesque Revue avec Dita Von Teese.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s