Si j’étais MademoiseLLe de la VaLLière…

C’est en feuilletant, le journal « A Nous » que j’ai découvert le monde d’Emilie Cousteau. Entre « Boudoir » et Années folles », le résultat est tout simplement beau.

Emilie Cousteau puise ses influences et son inspiration dans l’héritage familial. Sa grand-mère, Marcelle Jacquemin, créa en 1960 sa propre maison de couture  : Cynthia, qui devint le lieu incontournable des Elégantes parisiennes. Et pourtant, Emilie prit une toute autre voie. Elle choisit, le droit, les sciences politiques et le marketing et deviendra finalement Directrice des achats d’un réseau de boutiques de lingerie féminine du Moyent-Orient.

Immergée, dans l’univers de la mode, de la lingerie… et de la femme, c’est là qu’elle décidera de d’emprunter un autre chemin. Dans un univers raffiné, aux couleurs  baroques, elle nous transporte dans un monde où les favorites, courtisanes et autres grandes dames nous séduisent.

Chaque pièce est imaginée autour d’un personnage.

« Parce qu’il n’y a pas que les chemises de nuit dans la vie, voici Marthe. Le so classique déshabillé an satin de coton, agrémenté de volants et d’une large ceinture à mettre dans son trousseau de jeune fille de bonne, ou de moins bonne famille. En somme un classique qui ne l’est pas. »


 

« Maîtresse du roi Louis XIV, Mademoiselle de la Vallière était une femme douce et vertueuse qui éprouvait pour le roi un amour désintéressé. Quand le roi se détourna d’elle pour lui préférer la marquise de Montespan, la duchesse se retira au couvent pour le restant de ses jours … Cette robe d’intérieur a été imaginée dans un esprit 18è, dans la plus pure tradition des robes en brocard et jabots de dentelle que portait la vertueuse Madame de la Vallière. »

 

Joséphine « Nos grands-mères n’ont pas toujours été grands-mères. Cette combinaison coquine en soie bordée de dentelle crème et fendue jusqu’en haut des cuisses rappellera sans doute de bons souvenirs à nos grands-pères… Inspirée des déshabillés glamour des années 30… elle vous donnera envie de danser sur du Gershwin, fume cigarettes au bec. »

La boutique en ligne étant en construction, je vous invite à contacter le showroom  du 44 rue de la Chaussée d’Antin, Paris 9è.

Uniquementy sur rdv : 06 63 01 58 99

 

 

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans AAAAAhhhhhh, Les madames, Mode

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s